Chargement...
Chargement...

Sélection de livres

Beau jardin et grosses chaleurs

Cette bibliographie vous donnera les clés pour protéger votre jardin des vagues de chaleur grâce à des conseils de plantation, d'entretien et d'aménagement.

Permaculture pour tous

Si son concept n'est pas nouveau, l'engouement que suscite la permaculture est toujours plus grandissant. Mais par où commencer pour l'adopter ? Retrouvez ici une sélection de livres pour prendre part à l'aventure.

21 mars : journée internationale des forets

En 2012, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé ce jour : journée internationale des forêts. A cette occasion, découvrez la sélection des libraires

Coups de cœur

La femme qui aimait les arbres

Un poétique recueil de trente-six lettres adressées aux arbres.

À travers ces lignes Albane Gellé nous présente à ceux qu’elle regarde comme une amante et nous raconte les raisons de ces amours. Elle rédige alors trente-six lettres, chacune adressée à un arbre, qu’il s’agisse du saule, de l’if ou encore du charme, et leur nature précieuse ne fait désormais plus de doute. Ces douces pages adressées au vivant vous feront errer entre contemplations, rêveries et parfois mysticisme. Car au-delà de nous livrer une description poétique de leurs allures et de leurs feuillages, l’auteur nous conte avec justesse nombre d’anecdotes qui nous encouragent à accorder une plus belle place à la sylve. Si elle n’oublie jamais que certains d’entre eux peuplent les vers d’Ovide, ou habitent d’autres croyances tant païennes que chrétiennes, Albane Gellé en appelle également à l’histoire, la botanique et la médecine pour nous rappeler de chérir les arbres. 
Ce livre a l’odeur de l’écorce et de la sève et mérite d’être porté en forêt pour une lecture sous les cimes.

Un texte fort et indispensable pour la réintroduction des primates dans leur milieu d’origine.

« Je voudrais, en somme, dénoncer, le déni environnemental dans lequel nous restons collectivement englués, et dont je constate, à ma petite échelle, les effets tragiques - dans la déforestation, dans les maladies auxquelles les chimpanzés se trouvent exposés, dans le braconnage... "
Son diplôme de primatologue en poche, Amandine Renaud fait ses armes dans un grand centre de recherche allemand en tant que manager d’un site d’habituation de bonobos sauvages en République Démocratique du Congo. Cette année lui a beaucoup appris mais l'a aussi dérangée. En 2013 elle fonde sa propre organisation en RDC : P-WAC. Avec sa détermination sans faille et l’aide des locaux, elle accueille aujourd’hui une vingtaine de singes.

On suit Amandine dans son quotidien qui, sans ambages ni compromis, nous met face à nos responsabilités, nos contradictions et notre condescendance.
Elle recueille des primâtes comme Mayélé : « il vivait chez un homme qui l’avait habitué à boire des bières, à fumer des cigarettes et l’habillait comme un enfant pour l’emmener, au bout d’une laisse, au stade de foot. » Il y a aussi l’exemple de Kiki : un « cadeau » qu’on lui a offert alors que le trafic et la vente de ces animaux sauvages sont précisément ce contre quoi elle lutte ! Il faut savoir que les braconniers tuent au moins dix adultes pour pouvoir récupérer un bébé. Bébé qui sera ensuite vendu sur le marché soit pour sa viande soit pour servir d’attraction à des touristes peu regardant ou à de riches personnes recherchant une distraction.

La déforestation, la chasse et les maladies sont les trois causes responsables de la disparition de la faune sauvage. Nous sommes à l’origine de ces trois facteurs !
« Nous, humains, sommes collectivement responsables de la disparition de 80% des espaces forestiers de la planète, et de l’anéantissement, dans le cours des quarante dernières années, de 68% des espèces animales. » Il serait temps que cela change !

« Je voudrais, en somme, dénoncer, le déni environnemental dans lequel nous restons collectivement englués, et dont je constate, à ma petite échelle, les effets tragiques - dans la déforestation, dans les maladies auxquelles les chimpanzés se trouvent exposés, dans le braconnage...
Car il n'est plus temps de « sensibiliser » l'opinion : des mesures concrètes et urgentissimes doivent être prises, immédiatement et au plus haut niveau si nous voulons éviter le pire, pour protéger la biodiversité. »


Ce livre est une ode à la défense de la vie sauvage, un texte fort pour la réintroduction des primates dans leur milieu d’origine, un indispensable et un véritable coup de cœur.

Un manifeste pour la protection des requins absolument passionnant !

"Si l'on accepte l'élimination des requins aujourd'hui, non pour des raisons de survie mais par caprice, pour réduire nos peurs irrationnelles, pour pratiquer une activité ludique en totale irresponsabilité, où va-t-on s'arrêter ? Combien d'autres espèces allons-nous supprimer par commodité ? Où ...
On en a eu peur dans Les dents de la mer, il nous a attendri dans Le monde de Némo mais que savons-nous vraiment du monde des requins ?

Au fil des pages on découvre les malentendus, les idées reçues, les différences existantes entre toutes les espèces, les comportements et les aptitudes qui changent en fonction de l'individu. Du grand requin blanc jusqu'au requin-citron, en passant par le requin-nourrice ou le requin-bouledogue, ils réagissent tous différemment en fonction de leur caractère, du stimuli et de la situation. 

Comment expliquer que l'on massacre les requins à l'île de la Réunion pour sécuriser un territoire que nous, les humains, avons décidé de nous approprier alors que l'harmonie règne à la Playa Del Carmen au Mexique entre les baigneurs, les plongeurs et les squales. Est-il légitime d'exiger l'élimination des requins pour que nous, les humains, puissions satisfaire, en toute inconscience et sans contraintes, nos caprices ludiques ?

"Chaque jour un peu plus, les humains colonisent les littoraux et les considèrent comme leur terrain de jeu. De leurs côtés, les requins, eux, utilisent au mieux leur territoire changeant. La confrontation est de plus en plus fréquente."

La moyenne mondiale annuelle des accidents est de 80, sachant que la plupart n'occasionnent que de légères blessures. Seules une dizaine d'attaques sont malheureusement fatales. Aux États-Unis, 26 personnes ont été tuées par des requins durant les quarante dernières années. En comparaison, dans le même temps, 1970 personnes (soit 75 fois plus) sont mortes foudroyées ! Les méduses tuent au moins cinq fois plus que les requins ! Alors pourquoi tant de peur et tant de haine envers ces gros poissons ?

Les requins sont également massacré pour leurs ailerons et la squalène. Le premier sert uniquement à donner de la texture au potage quant au second sert pour les crèmes, les laits hydratants ou encore les rouges à lèvres.

François Sarano, docteur en océanographie, plongeur professionnel et conseiller scientifique du commandant Cousteau, nous embarque avec lui dans les profondeurs des océans au plus près de Stella, Anna, et Lady Mystery pour essayer de les comprendre, découvrir leur milieu et pour ne plus en avoir peur !
Le cofondateur de l'association Longitude 181 dont l'objectif est la protection des océans, nous relate ses plongées grâce aux croquis qu'il a dessiné sous l'eau et grâce à des QR code qui nous permettent de visionner ses plongées comme si nous y étions !

Ce livre est le fruit de centaines de plongées avec les requins dans toutes les mers du monde. Réconcilier l’homme avec la vie sauvage et en particulier avec les mal-aimés est l'objectif de cet ouvrage. Objectif largement atteint lorsque l'on tourne ces pages absolument passionnantes et instructives !

Le grand traité du jardin punk

Pour mettre un peu de désordre dans son jardin

Qu’on se rassure, dans le « Grand traité du jardin punk »  d’Eric Lenoir édité chez Terre Vivante il ne s’agit pas de mettre des bottes à clous, de créer une crête au milieu de son jardin ou de transformer sa pioche en guitare électrique (bien que cela puisse être amusant). Non, la révolution réside dans le fait de repenser l’ordre établi de son jardin en sortant des conventions et des allées de rosiers bien rangés. Ici la nature reprend sa place et on accepte de la laisser façonner notre jardin quitte à ce qu’il paraisse anarchique. Créer des espaces verts quasi autonomes en tout lieu sans trop dépenser de temps, d’argent et d’énergie est le principe fondateur de cet ouvrage.

Derrière l’intitulé provocateur se cache surtout du bon sens qui consiste à adopter une posture écologique et responsable pour favoriser la biodiversité. Pourquoi vouloir transformer ce que la nature sait si bien faire seule ? Le jardinier punk est là pour l’accompagner, pour l’observer, la protéger et la contempler

La nature à 200 m de chez moi

Une promenade à la découverte de la beauté de la nature
Erwan Balança, photographe animalier, nous donne envie d'arpenter les chemins et les forêts près de chez nous à la rencontre de la faune et de la flore. Empreintes de poésie et de malice, ses photos révèlent les secrets de la nature à différents moments de la journée pour le plus grand plaisir des explorateurs de tout âge. Et, pour celles et ceux qui souhaiteraient s'initier à la photographie animalière, l'auteur donne quelques conseils très utiles pour réaliser de beaux clichés.

La vallée de l'abeille noire

"J'ai composé ce livre dans cet esprit de butinage, au gré de la réalité que nous vivons dans la montagne des Cévennes auprès de l'abeille noire. C'est un récit de rencontre avec elle et autour d'elle, un relevé de sensation qui, au fils des jours, nous rapprochent d'elle" Yves Elie.
L'auteur nous livre un récit captivant et nous explique la biologie, la physiologie et l'éthologie de cette espèce endémique ancienne, en nous révélant la spécificité de son ADN lui transmettant un comportement héréditaire datant de la fin de l'ère glaciaire. Offrant un éclairage sur l'origine de son appellation, le fonctionnement des ruches, le miel, la propolis, l'hydromel... ce livre est une mine d'informations sur les abeilles, mais bien plus encore.
Cet ouvrage nous invite à l'observation et la compréhension d'un biotope par le prisme de l'abeille noire, c'est toute la biodiversité qui est passée en revue.
Yves Elise avait réalisé en 2005 un documentaire ethnographique "L'arbre aux abeilles", qui mettait en avant les travaux d'apiculture de l'association du même nom qui réhabilitaient les ruchers-troncs dans le pays Cévenole.
Ce documentaire a été cité en référence dans un rapport mondial de l'Unesco comme mettant en valeur des pratiques agricoles ancestrales pour concrétiser la transition écologique au niveau mondial. Une des motivations de l'auteur est de sensibiliser le plus grand nombre au "phénomène émouvant et révoltant que représentait l'extinction programmée de cette abeille européenne. L'abandon des ruchers-troncs des Cévennes [...] était la parfaite métaphore du désintérêt dominant pour ce type de patrimoine génétique et culturel.Le manque de coévolution des espèces, d'appauvrissement de la flore, les pratiques de l'apiculture moderne et sa recherche du rendement maximum et immédiat sont autant de sujets traités dans ce livre.
"
Car cultiver signifie "prendre soin de", selon une sorte de contrat social entre l'être humain et l'animal. L'apiculture est donc une culture." L'auteur soulève les grands enjeux face à l'exploitation apicole des temps modernes, des choix à faire pour la survivance des espèces en développant une apiculture laissant aux abeilles une liberté d'action nécessaire leur permettant de révéler leurs capacités étonnantes d'adaptation.

"Ce livre est un plaidoyer pour les abeilles noires, abeilles ancestrales, déclinantes, mais aussi, depuis toujours en Europe, emblématique de la part sauvage. Elles symbolisent la résistance à l'asservissement. "
Alors n'attendez plus et partez à la découverte de La vallée de l'abeille noire aux rayon nature/art de vivre de votre librairie.

Agrumes

Comment les choisir et les cultiver facilement
Quoi de mieux que les agrumes pour mettre une touche de soleil à la maison ?
Avec cette édition mise au goût du jour et enrichie de nouvelles variétés, Bénédicte & Michel Bachès nous apprennent à reconnaître, cultiver, bouturer et entretenir une grande diversité d'agrumes. Que ce soit pour l'intérieur ou l'extérieur chacun trouvera tous les conseils nécessaires au bon développement de son arbre. Les textes sont clairs et, les photos et les illustrations qui les accompagnent permettent de comprendre dans le détail tous les aspects de tous les fruits présentés. Un petit livre pratique qui a du peps !

Voyage autour de mon jardin

Ou comment parler jardin avec passion
Les éditions Riveneuve (@Riveneuveed ) ont eu une riche idée de rééditer cet ouvrage d'Alphonse Karr.
"Voyage autour de mon jardin" est un bijou de savoir et d'émerveillement, à la croisée du livre de botanique, d'entomologie, du guide de jardinage et du roman.
Deux amis se séparent. L'un part pour des contrés lointaines, l'autre, celui qui reste, se lance quant à lui à la découverte de son jardin. Dans une correspondance emplie de poésie, de philosophie et d'humour, l'explorateur jardinier racontera bien des aventures et des amoures contemplées dans son éden. Ce texte du XIXème siècle est une ode à la nature et à sa beauté. Il traverse le temps pour faire écho à une préoccupation plus que jamais d'actualité : la protection du vivant.

Dossiers

Partez à la découverte de la collection Mondes Sauvages c...

Des livres coup de cœur sur des sujets variés qui amènent un réel questionnement sur notre rapport à la nature, aux animaux et aux vivants.

Delachaux et Niestlé fête ses 140 ans !

"Delachaux et Niestlé est née en Suisse, de l'association d'un maître imprimeur, Adolphe Niestlé et de deux éditeurs, les frères Eugène et Paul Delachaux. Des livres publiés sous ce nom paraissent dès 1861. À l'écoute des conteurs et des poètes du terroir, Delachaux et Niestlé publie des ouvrages...

Devenez l'expert du jardin avec les éditions Marabout

Le printemps pointe le bout de son nez et à cette occasion, les éditions Marabout vous offre une paire de gants de jardin pour deux livres achetés (dans la limite des stocks disponibles) !

En route vers l'autonomie

"Cultiver son potager est un art de vivre, un contrat écologique avec le monde réel et l’assurance de manger une nourriture saine. C’est un apprentissage qui demande d’y consacrer du temps. Mais voir pousser les légumes est très gratifiant et constitue un gain d’autonomie et d’indépendance sur la...

Jardins - Nature

Chargement...